Français

Dans le senti le plus profond, nous savons bien qu'il n'y a pas d'artiste: il n'y a qu'un regard qui se pose sur le monde où chaque "artiste" projette son être pour le restituer comme langage visuel. Ce que je fais est inévitable, je ne peux pas ne pas le faire. Le corps, le monde, deux entités qui se répondent et qui se doivent d'être regardés et écoutés. L'art n'invente pas, il émerge du regard. Un regard sans attentes, sans commentaires, un regard témoin, baigné d'écoute. L'artiste ne fait que souligner ce qu'il voit en le mettant en mots, en images ou en mouvements. Je vogue dans l'espace où ces trois entités se rencontrent. 

Mots | Écriture | Photographie | Argentique | Image | Voyage

Corps | Émotion | Mouvement | Performance | Découverte | Exploration | Senti

Ma photographie est un regard qui se pose et qui questionne l'humain, l'espace, les structures de béton et la nature. Il y a une immense beauté dans ce déroulement de la vie qui me touche profondément, présent à chaque instant dans cette infinie diversité. Ma photographie est une exploration du monde, et le monde étant soi-même, elle nous ramène aux questionnement et émotions les plus intimes. Qui suis-je, face à l'autre, face au monde, face à mes actions, face à moi-même.

Phylactere Photography

Phylactère a travaillé comme modèle pour les beaux-arts et la photographie artistique pendant 10ans, en parallèle de quoi elle fait ses études en anthropologie, s'intéressant à l'art, au corps et à l'histoire des religions.

Il y a quelques années elle décide de prendre l'appareil photo elle-même, apprenant auprès de ses amis photographes pour qui elle pose. Elle commence à créer des séries d'autoportrait, développer ses propres photos en laboratoire argentique et à documenter ses voyages entre le photojournalisme et la mie en scène poétique. Elle enseigne présentement des ateliers de photographie à l'Université de Montréal majoritairement axés sur l'exploration du processus et du discours artistique. Elle écrit ausi des articles mensuels pour son blog et pour le Magazine Never apart sous son nom officiel. 

 
IMG_1166.JPG

english

In the deepest sensation, we all know that there is no artist: there is only one look on the world where each "artist" projects his being to render it as a visual language. What I do is inevitable, I can not not do it. The body, the world, two entities that respond to each other and must be watched and listened to. Art does not invent, it emerges from the gaze. A look without expectations, without comments, like a witness, bathed in listening. The artist only emphasizes what he sees by putting it into words, images or movements. I sail in the space where these three entities meet.

 

Words | Writing | Photography | Analog | Picture | Travel

Body | Emotion | Movement | Performance | Discovery | Exploration | Sensation

My photography is a look that arises and questions human, space, concrete structures and nature. There is an immense beauty in this unfolding of life that touches me deeply, present every moment in this infinite diversity. My photograph is an exploration of the world, and the world being oneself, it brings us back to the most intimate questions and emotions. Who am I, facing the other, facing the world, facing my actions, facing myself.

 

Phylactère worked as a model for fine arts and artistic photography for 10 years, during which time she studied anthropology, focusing on art, the body and history of religions.

A few years ago she decided to take the camera herself, learning from her photographer friends for whom she modeled. She began to create series of self-portraits, to develop her own photographs in dark-room and to document her travels between photojournalism and poetry. She currently teaches photography workshops and at the Université de Montréal, mostly focused on exploring the process and artistic discourse. She also writes monthly articles for her blog and for the Magazine Never Apart under her official name.